Focus sur...

Mexique
Dans la nature

Chichen Itza

Chichen Itza est la cité Maya la plus visitée du Mexique. C’est la Tour Eiffel locale. Elle est à proximité de Cancun, pas trop loin de Merida, et au croisement des routes touristiques du Yucatan. Par la diversité de sa population, elle est un résumé assez fidèle du tourisme au Mexique, mariage improbable du voyage routard et de l’All-inclusive. L’américain gras du bide bavarde affalé devant la pyramide El Castillo. Les nombreuses familles se réfugient sous les arbres pour échapper au soleil de plomb. Plus malins, les Japonais arborent des parapluies rose fluo qui se meuvent comme une armée romaine à la demande du guide.
On n’échappe pas à la foule de Chichen Itza, et la fréquentation immodérée du site a conduit les autorités à fermer les accès de tous les temples et monuments. Cela permet de préserver le site, mais c’est un peu frustrant quand dans bien des sites déjà visités, on pouvait jouir de cette liberté.

On se contente donc de suivre un parcours balisé qui donne à Chichen Itza des airs de temple-musée.

Pourtant, la première vision du Castillo reste un moment fort. Cette pyramide parfaite mérite sa place au patrimoine mondial. Photographiée un milliard de fois, on la trouve en tête de gondole de tous les catalogues et dans la tête de bien des voyageurs. Loin d’être le seul attrait de la cité, elle règne au centre, majestueuse.
Le Juego de Pelota, tout près, propose des frises extraordinaires, et d’une manière générale, les monuments de Chichen Itza sont parmi les plus ouvragés qu’on ait vus au Mexique. En marchant un peu, on atteint une autre partie du site, à l’architecture plus rustique. C’est Chichen Itza Viejo, la partie la plus ancienne, avec son superbe observatoire astronomique. Quelques cénotes pas inoubliables ponctuent aussi notre visite de 3 heures, agréable mais pas inoubliable. Au Mexique, d’autres sites nous auront bien plus séduits.
Partager