Focus sur...

Mexique
Dans la nature

Site archéologique de Palenque

À la frontière des plaines du Yucatan et des hautes terres, Palenque est une promesse d’inédit. On s’y retrouve propulsé dans une nature de jungle exubérante peuplée de bestioles en tous genres. Cet univers nouveau décuple le plaisir de la découverte d’un site archéologique majeur, peut-être le plus important du monde Maya au Mexique.
L’entrée du site forme une rencontre inoubliable. C’est une mise en scène folle, un chemin sous la canopée qui dévoile bientôt une étroite clairière, alignement majestueux de temples baignés dans la brume matinale. La pente abrupte du Templo de las Inscripciones domine l’horizon, et à sa gauche, la silhouette massive du Palacio invite à l’exploration.

Palenque est une constellation de places reliées entre elles par des allées dessinées dans la jungle. On ne résiste pas à l’envie de gravir chaque temple pour découvrir de nouveaux points de vue sur la cité, car malgré son intense fréquentation, le site archéologique offre de vrais espaces de liberté.
Admirez la vue au sommet du Templo de la Cruz, puis grimpez sur la plate-forme d’El Palacio par son réseau de tunnels-labyrinthes. Ce palais est le plus ludique de Palenque, c’est aussi l’un des plus marquants avec sa tour carrée, ses superbes stèles et ses peintures murales qui ornent encore ses allées.

Si la visite matinale du site de Palenque permet d’éviter les plus fortes chaleurs, elle ne permet pas d’échapper à la foule qui se presse nombreuse à l’ouverture du site dès 9 heures du matin. Il faut donc savoir faire abstraction de ce fourmillement un peu bruyant pour s’immerger dans la splendeur de la cité. C’est le seul petit bémol, la rançon du succès d’un site qui laisse un souvenir impérissable.
Partager