Récit du voyage - Etape 1

Retour au grand départ

Plein Nord vers Luleå

La petite famille se retrouve à l’aéroport. Eh oui, c’est devenu une habitude, Héloïse nous accompagne pour ce voyage aux confins de l’Europe. L’enregistrement est précipité, la faute à un RER parisien sous colis suspect. On en oublie le biberon du soir dans les gros sacs partis en soute. Un yaourt à la vanille Michel & Augustin fera l’affaire pour le dîner. Enfin, on espère…

Le yaourt a fait le job, et nous atterrissons dans le ciel bleu de Stockholm après un vol agréable. Nous sommes en transit pour une nuit dans la capitale suédoise, et nous avons choisi l’hôtel Good Morning Arlanda, proche de l’aéroport pour cette escale.
Doug Cleveland est organiste. Originaire de Seattle, il est en tournée estivale dans toutes les églises d’Europe. Il était hier à Lausanne, demain à Bergen. Il jouera à Reykjavik, Tromsø puis Copenhague. Nous partageons avec le pudique artiste le transport fourni par l’hôtel. Arrivés à destination, la « nuit » ensoleillée ( !) nous emporte bien vite.

Tous les chemins mènent à Luleå.

C’est à Luleå que notre voyage commence pour de bon. Ce matin, un vol Norwegian nous emmène dans cette station balnéaire tout au nord de la Suède. On s’approche doucement du Cercle Polaire. Il fait encore 25°C et le taxi indien nous confirme que c’est un temps tout à fait normal ici pendant l’été. Le surplus siège bébé est aussi tout à fait normal, pas moins de 175 couronnes, soit 20 euros environ.

Luleå est une longue ville sans grand charme, vaguement balnéaire. Calme et décontraction sont ici les maîtres mots et la foule ne nous étouffe pas dans Storgatan, son artère piétonne centrale. Nous y trouvons un grand restaurant un brin vieillot pour le déjeuner. Ici, on va chercher sa commande soi-même à la cuisine, quand un genre de bipper posé sur notre table se met à clignoter et sonner. Dans les parages, on notera que le client est un grand garçon/une grande fille qui peut très bien se débrouiller tout seul s’il a faim.
Notre hôtel est à l’image de la ville, fatigué et sans cachet, mais on y trouve l’essentiel : un grand lit pour Papa-Maman, un lit d’appoint pour Bébé, une cuisine à disposition au 3e étage, une salle petit déjeuner au 2e avec café à volonté. C’est le Park Hotell. Il y a un supermarché Coop à deux pas, et cette enseigne va vite devenir notre meilleure amie au cours des 15 prochains jours.

Nous partons passer l’après-midi dans la ville église de Gammelstad, inscrite au patrimoine mondiale de l’UNESCO. À 40mn de bus du centre-ville, Gammelstad est un lieu très étonnant, une colonie de petites maisonnettes rouges aux volets blancs coquettement décorés entourant une église du XVe siècle. Les habitants de Luleå continuent d’y venir chaque week-end en préparation de la grande messe dominicale. On visite librement les ruelles herbeuses de ce village qui semble vouloir à tout prix conserver le rythme d’une vie ancestrale, quand les habitants de toute la région se rassemblaient le temps des cérémonies autour d’une église commune. C’est champêtre, gentiment dépaysant, un peu hors du monde : pile ce qu’il faut au voyageur français en 2016 !
Au bout du village, un éco-musée reproduit l’habitat suédois. L’ambiance mi-hippie mi-médiévale y forme un assemblage hétéroclite, quelque part entre Charles Ingalls, Arya Stark et bien sûr Ragnarr Loðbrók. Un endroit à observer donc, parfait pour une petite pause douceur sous les bouleaux : on vous recommande le tout léger tout rose sirop maison aux fruits rouges, accompagné de la pâtisserie crémeuse au nom imprononçable (n’importe laquelle).

Ceux qui nous connaissent le savent. On a la fameuse manie de se tromper d’arrêt. Bus, train, métro… Tout y passe. Tradition oblige donc, cette fois-ci c’est à Luleå que notre toc nous prend. On descend un peu trop tôt, certains d’être arrivés à bon port. Presque ! C’est au port qu’on se retrouve, justement. Sur les rives de Norra Hamn, qui comme son nom l’indique est au Nord de la ville. Les quais aménagés se prêtent à une promenade apaisante jusqu’à une série de bâtiments qui abritent des restaurants. Notre appétit s’aiguise, mais les prix nous refroidissent. On ira plutôt faire un tour au Coop.

Bienvenue en Scandinavie !
Etape suivante - De la Baltique à la Laponie
Partager