Focus sur...

Islande
Dans la nature

Jökulsárlón

L’Islande, cette planète... On y fait des rencontres surgies d'une autre Terre, le feu et la glace pour seuls témoins. La route circulaire numéro 1 porte un regard sans limites vers des glaciers dont on ne saisit jamais la véritable densité. Au sud-est du pays, le Vatnajokull, étendue de glace infinie, bute d’un côté sur les flancs du Skaftafell et vient se jeter de l’autre dans les eaux du Jökulsárlón.
Cette lagune miraculeuse est le refuge de formes fantasmagoriques. Les Icebergs s’y laissent glisser du front glaciaire jusqu’à la mer, évitant paisiblement les véhicules amphibies venant à leur rencontre. Avec la langue du Vatnajokull en toile de fond, c’est un spectacle monumental qui évolue dans un mouvement lent et permanent.

Mais à Jökulsárlón, il existe un spectacle plus saisissant encore. Les icebergs, après avoir franchi le pont de la route circulaire, viennent prendre repos face à l’océan. De l’autre côté de la route, vous découvrirez sur le sable volcanique un parterre de glaçons venus se prélasser pour l’éternité. Dans l’art du contraste, la rencontre du sable noir profond et des glaces étincelantes forme le plus beau des tableaux. Il est porté par l’élan infini d’une plage qui file le long des côtes islandaises.
Partager